top
logo


feed-image Flux RSS
Transitio.net
Bienvenue sur Transitio PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Transitio   
Samedi, 04 Février 2012 00:00

Transitio n'étant pas connu, cet article de présentation demeure en première page.

Je vous invite à consultez la liste des articles récents dans le menu de gauche.


Transitio existe aussi sur...


 

 

Transitio ? Pourquoi ce drôle de nom ?

 

Le vieux dictionnaire Gaffiot donne la définition suivante de ce mot latin :"action de passer, passage..."

Je n'ai pas trouvé plus joli nom pour ce site dont l'objet est d'analyser la formidable période de transition que nous vivons : transition énergétique, économique et sociale.

L'humanité a déjà vécu maintes périodes de transitions bien sûr, mais assurément aucune n'a jamais eu l'importance de celle dans laquelle nous sommes engagés. La différence de celle-ci avec les précédentes, c'est son extraordinaire enjeu : Soit la mutation profonde de nos sociétés, soit l'effondrement...

Nous ne pouvons plus réagir aux grandes mutations de notre environnement comme nous le faisions depuis 20.000 ans. Plus possible de changer de vallée lorsque les ressources diminuent. Plus possible de découvrir de nouveaux continents ni d'exterminer, asservir ou coloniser d'autres peuples pour piller leur matières premières.


Nous venons de réaliser que nous vivions dans un monde fini, et nous commençons de découvrir avec inquiétude que nos réserves énergétiques s'épuisent !

Vous trouvez que j'exagère ? Regardez l'excellente petite vidéo ci-dessous.

 

 


Dans le cadre de ma professions, je m'intéresse depuis plus de 10 ans, avec la plus grande attention, à la progression de cet épuisement des ressources énergétiques (fin du pétrole, du gaz, du charbon, etc). Autrefois réservé à un milieu très fermé, ce sujet commence à être de plus en plus souvent évoqué sur des médias généralistes. Plus récemment, certains, plus malins, ont commencé de faire le rapprochement entre la transition énergétique en cours, et la crise économique. A présent, les changements s'accélèrent, mais ils ne sont plus seulement de nature technique. C'est toute la société qui entre maintenant dans la transition.


Vivons cette transition, ce passage, comme une heureuse opportunité et non comme une triste fatalité. Une formidable occasion pour les sociétés humaines d'évoluer...

L'avenir doit redevenir ce qu'il était autrefois, c'est à dire une source d'espoir, un projet. Ne gardons des legs du passé que le meilleur, enrichissons-nous des plus belles idées du présent et sourions à l'avenir.


L'avenir commence aujourd'hui !

Je souhaiterais également que Transitio puisse apporter quelque réconfort à ses lecteurs, soit en les aidant à comprendre certains faits de sociétés, soit en leur faisant découvrir qu'ils ne sont pas seuls...

 

Encore un dernier, à propos de Transitio. Vous pouvez constater qu'il s'agit d'un site web "à l'ancienne". Le logiciel CMS avec lequel je l'ai réalisé est hélas périmé et l'ami Google me demande régulièrement de le mettre à jour. Il faudra cependant attendre ma prochaine retraite avant que je me lance dans sa rénovation, aussi je vous demande donc de bien vouloir me pardonner son apparence désuète.


Bienvenue sur Transitio !

Bertrand Tièche

Wink


Transitio existe aussi sur...

 

 

Post Scriptum (et aussi mode d'emploi) :

  • N'oubliez pas de cliquer sur les nombreux liens qui  apparaissent en rose indien ou en orange dans les articles.
  • Consultez la liste des articles récents sur le menu de gauche. Ils sont nombreux ! Merci Smile
Mise à jour le Vendredi, 04 Janvier 2019 20:47
 
En transition avec Darwin, Nietzsche et Molière... PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Transitio   
Lundi, 15 Octobre 2018 20:33

 

 


Petite introduction


Je continue de partager des articles sur la page Facebook de Transitio, mais voici déjà un an que je n’ai plus écrit un article sur mon site Transitio.

Il y a d’abord une raison technique à cela. Mon site a beaucoup vieilli. Le programme CMS avec lequel je l’ai réalisé est périmé et il a besoin d’une mise à jour très lourde à réaliser (longue et compliquée). Cette vétusté me met d’ailleurs à la merci des pirates qui ont déjà plusieurs fois sabordé le site en y insérant des fausses pages et autres cochonneries. Google n’arrête pas de m’avertir qu’il va déclasser mon site pour raisons de sécurité si je ne fais rien. L’article qui suit risque donc d’être cette fois-ci vraiment le dernier sur ce site. Si je continue Transitio, je ne le ferai peut-être plus que sur Blogger de Google où se trouve déjà une copie et sur sa page Facebook.

La seconde raison est liée à la nature de ma réflexion. Je ne souhaite pas écrire des articles juste pour me faire plaisir. Je voudrais pouvoir relire d’ici quelques années mes articles, sans avoir à en rougir. Je suis conscient que ma parole ne fait pas référence. Je ne m’exprime ni depuis une tribune médiatique reconnue, ni depuis une chaire universitaire.  « D’où parles-tu camarade ? », m’aurait-on demandé en 1968. Cette question lapidaire clouerait normalement le bec d'un autodidacte comme moi. Je parle depuis mes 41 années de vie professionnelle. Je suis en effet à quelques mois d’achever ma carrière d’ingénieur, un métier que j’ai appris seul, sans sortir d’aucune école d’ingénieur. Mais je parle aussi depuis tout autant d’années de lectures, motivées par une inextinguible soif d’apprendre.


Les chapelles de la transition.

Sincèrement passionné par cette idée de la transition, je n’ai pas fait que travailler ou lire, je me suis aussi engagé en écologie. J’ai adhéré, milité, etc. J’y ai autant appris sur les gens que sur les idées qu’ils défendaient. Peu à peu, d’abord très confusément, j’ai senti que quelque chose me contrariait, sans savoir quoi.

J’ai croisé de nombreuses chapelles, depuis les tenants de la deep écologie jusqu’aux thuriféraires du capitalisme vert, en passant par les collapsologues et les survivalistes.

Je me suis si souvent désolé de l'angélisme de certains ou de la naïveté de ceux qui pensent que les solutions viendront du système qui nous a conduit dans cette situation d’impasse.

Mais le plus pénible pour moi a été de voir monter progressivement une haine malsaine de l’humanité, encouragée par la pensée dominante et les médias mainstream. Il est devenu à la mode de considérer l'humanité comme un fléau et de nous faire culpabiliser d'en faire partie. Nous voici accusés d'être coupables du réchauffement climatique ! Le troupeau qui a mangé toute l'herbe de son prés est-il coupable de son impact sur l'environnement ? Sommes-nous coupables de chauffer nos maisons en hiver ou d'utiliser des moteurs à combustions pour rendre visite à nos amis ou nos grand-mères ? D'où vient ce besoin de nous culpabiliser de vivre et d'avoir un impact, comme toutes les espèces vivantes, sur notre environnement ? Alors que nous sommes très certainement la seule espèce à prendre conscience dudit impact environnemental !

Mise à jour le Vendredi, 29 Mars 2019 09:31
Lire la suite...
 
Savez-vous lire les camemberts ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Transitio   
Samedi, 31 Juillet 2010 00:00

Cet article vous aidera (aussi) à critiquer Transitio ! Wink

 

Vous voulez apprendre à déjouer les pièges grossiers du "prêt à penser", ou plus simplement aiguiser votre esprit critique ?

Alors n'hésitez pas, procurez-vous et surtout lisez, cet indispensable ouvrage au titre si évocateur :

"PETIT COURS D’AUTODÉFENSE INTELLECTUELLE"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Savez-vous lire les camemberts, les histogrammes, ou les courbes de Gauss ?

Le mot statistique vous fait-il peur ?

Vous posez-vous les bonnes questions lorsque l’on vous présente des données ?

Qui produit les données que je lis ?

  • Celui ou celle qui les présentent ?
  • Quelqu’un d’autre ?
  • En son nom personnel ou au nom d’un organisme ?
  • Quel est la réputation de cet organisme ?
  • A-t-il ou non des intérêts dans la question discutée ?
  • A-t-il fourni les données, leur interprétation, ou les deux ?
  • Quels biais conscients ou inconscients pourraient affecter la présentation des données ?
  • Combien de cas ont été étudiés ?
  • Comment les a-t-on réunis ?
  • Est-ce suffisant ?
  • Les données sont-elles contextualisées ou non ?

 

Mise à jour le Vendredi, 04 Janvier 2019 21:02
Lire la suite...
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 4 invités en ligne

Partagez cet article

  • transitio_001.jpg
  • transitio_002.jpg
  • transitio_003.jpg
  • transitio_004.jpg
  • transitio_005.jpg
  • transitio_006.jpg
  • transitio_007.jpg
  • transitio_008.jpg
  • transitio_009.jpg
  • transitio_010.jpg
  • transitio_011.jpg
  • transitio_012.jpg
  • transitio_013.jpg
  • transitio_014.jpg
  • transitio_015.jpg
  • transitio_016.jpg
  • transitio_017.jpg
  • transitio_018.jpg

Sondage

Transitio est :
 

bottom
top

Statistiques

Membres : 1
Contenu : 242
Liens internet : 39
Affiche le nombre de clics des articles : 437954

Articles populaires

Fil d'ariane

Home

bottom

Animé par Joomla!. Designed by: Joomla Templates, web hosting. Valid XHTML and CSS.